30 novembre 2021

Un sans-gêne qui se nourrit de démagogie pour dénaturer les faits

Dans une récente intervention sur les médias sociaux, une conseillère municipale a affirmé que le maire Martin Murray s’est opposé à une consultation publique sur l’emplacement du futur complexe multisport parce que le site du parc Rabastalière était le choix final du Parti montarvillois.

Cette conseillère oublie toutefois de dire que ce parc Rabastalière a été identifié dans le plan particulier d’urbanisme du centre-ville (1). Ce plan particulier d’urbanisme (PPU) fait partie intégrante du plan d’urbanisme adopté en décembre 2017 qui, lui-même, découle de la Vision 2035 dont le dépôt a eu lieu en octobre 2015 et qui est le fruit d’une vaste consultation publique (2). La consolidation du centre-ville constitue l’un des six enjeux prioritaires d’aménagement identifiés dans cet énoncé de vision stratégique qui, incidemment, est plus que jamais d’actualité.

Ce que cette conseillère néglige aussi de dire, c’est qu’une consultation publique sur le projet de complexe multisport a été tenue au printemps 2018. Dans le rapport de consultation datée du 18 juillet 2018 (3), il est dit à la page 2 que la majorité des répondants (61 %) sont favorables à la construction d’un complexe multisport dans le parc Rabastalière parce qu’il serait « facilement accessible à pied et [à] vélo » tout en participant « à revitaliser et animer le centre-ville de Saint-Bruno-de-Montarville. »

Pour les opposants, minoritaires, la relocalisation des terrains de balle et la perte d’un prétendu espace vert étaient les raisons invoquées contre la localisation du complexe à cet endroit.

Menés par trois conseillers et un futur conseiller, qui y voyaient probablement une occasion de se faire du capital politique, ces opposants ont fait beaucoup de bruit en déposant à la séance du conseil municipal du 21 janvier 2019 (4), par l’intermédiaire du futur conseiller, une pétition de soi-disant 2 000 noms (5).

Profitant de leur majorité au sein du conseil municipal, les élus de l’opposition, dont fait partie la conseillère ci-haut mentionnée, ont voulu IMPOSER LEUR CHOIX, soit le parc Marie-Victorin, et ce SANS CONSULTER LA POPULATION. Ils ont cependant reçu une douche froide lorsque l’étude sur la localisation du complexe multisport, a confirmé le centre-ville comme le meilleur choix, et de loin, à tout autre localisation.

De plus, l’étude de faisabilité (6) rendue publique en avril 2019 et les études connexes sur la portance du sol au parc Rabastalière et sur l’impact d’un tel équipement sur la circulation dans le secteur ont démontré la pertinence de ce lieu.

Faisant fi encore une fois de la volonté citoyenne, les élus de l’opposition ont décidé UNILATÉRALEMENT de réduire le complexe multisport à un complexe aquatique et, en cours de route, de considérer l’école secondaire comme un nouveau site potentiel. Cependant, d’autres études doivent être réalisées pour voir si l’endroit est approprié pour une telle infrastructure sportive. Après des centaines de milliers de dollars investis dans ce dossier et trois ans plus tard, nous sommes toujours dans l’expectative.

Nous l’avons toujours cru, et nous le croyons plus que jamais, que c’est aux Montarvillois de décider. C’est pourquoi une pétition de 1 802 signataires différents, et tous résidents de Saint-Bruno, a été déposée par le conseiller Vincent Fortier à la séance du conseil municipal du 26 mai 2020 (7). Voici le libellé de cette pétition :

« La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville prévoit se doter d’un complexe multisports moderne répondant aux besoins de sa population. Ce projet ne peut être pris à la légère autant sur le plan des installations que nous y retrouverons, que sur celui de son emplacement et, finalement, des coûts que nous sommes prêts à assumer comme collectivité pour sa réalisation. Par conséquent, je, soussigné et citoyen de Saint-Bruno-de-Montarville, exige la tenue d’une vaste consultation publique afin que je puisse me prononcer sur les installations, le lieu et les impacts financiers de ce futur complexe sportif car il s’agit d’un investissement non seulement important mais aussi très structurant pour le futur de notre communauté. »

Malheureusement, aucune suite n’a été donnée à cette pétition et tous les prétextes sont bons pour atermoyer. Certains aiment bien se draper de vertu pour mieux cacher leur volonté de ne pas agir afin de gagner du temps et faire dérailler les choses. Dans quel but précisément? Est-ce cela une véritable écoute citoyenne? Et, en bout de ligne, ce sont les Montarvillois qui font les frais de cet entêtement malsain à vouloir absolument avoir raison. Quel gâchis!